Protocole CAS TEMOIN - précisions pour le recrutement

Toutes vos questions concernant la recherche INSERM sur le kératocône...

Modérateurs: yvonne, NADIA

Protocole CAS TEMOIN - précisions pour le recrutement

Messagede Frederic Lecerf le Ven Fév 17, 2006 4:25 pm

Image

Bonjour à tous,

Vu les questions (en apparté) lors de la dernière AG et les posts présents ici, je me rend compte que l'information n'est pas bien passée concernant le recrutement pour le protocole cas-témoin.

Concernant le malade, rien de spécial. Il faut juste s'assurer que cette personne est la seule à avoir un KC dans sa famille... Dans le cas contraire, il s'agit du protocole recherche familiale qui est totalement différent.

Le choix du témoin... Rien de compliqué, mais précisons les critères de sélection :

1. Il ne faut pas quelqu'un avec un KC (ni pour lui, ni dans sa famille).

2. Le témoin doit faire une topographie cornéenne.

3. Le témoin ne doit pas être apparenté à la personne malade. Cela signifie que l'on ne peut pas sélectionner quelqu'un de sa famille comme témoin (le degrés de liaison n'a aucune importance) : pas d'enfants, de tonton, nièce, cousins, etc... Vous pouvez recruter des personnes de votre entourage professionnel ou personnel (du moment que ce n'est pas de la famille) ou votre conjoint(e).

4. Le témoin doit avoir la même origine géographique et/ou ethnique que la personne malade. Le lieu de naissance n'a strictement aucune importance : si vos parents sont bretons mais que vous ètes né à Paris, il faut un témoin breton, pas un témoin parisien. Si vos parents sont espagnols, il faut un témoin espagnol, etc, etc... Maintenant, concernant des origines multiples (père du nord avec mère italienne ou breton avec strasbourgeoise)... Il faut essayer de faire du mieux possible. Il faut comprendre que l'objectif de ce critère de sélection est d'avoir 2 échantillons relativement identiques sur le plan génétique avec une seule différence : présence ou non du KC. C'est pour cela que l'on souhaite avoir la même origine géographie ou ethnique. Maintenant, dans certains cas de figure, il faut être réaliste : trouver un témoin correspondant à ces critères est très difficile, voir impossible. Dans ce cas, essayez de trouver un témoin correspondant au mieux aux origines : par exemple, père breton et mère espagnole, il faudrait un témoin soit avec des origines bretonnes, soit avec des origines espagnoles.

Enfin, pour ces deux personnes, il faut réaliser une prise de sang (2 tubes EDTA), remplir la fiche de renseignements (n'oubliez pas de préciser vos origines) et envoyer le tout avec les topographies au CHU Purpan de Toulouse.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas...
Avatar de l’utilisateur
Frederic Lecerf
Généticien
 
Messages: 44
Inscription: Lun Oct 10, 2005 5:16 pm
Localisation: Toulouse

Retourner vers Recherche génétique INSERM U-563 ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité