Evolution, complications, rejets ...

Mais aussi, les problèmes liés aux dons de cornées...

Modérateurs: Claude, action, yarsky, françois

Evolution, complications, rejets ...

Messagede V2F le Mar Aoû 05, 2003 2:55 pm

Evolution

L'activité du patient sera réduite pendant les premières semaines car la cicatrisation doit s'effectuer avant d'envisager une activité normale. Il y a une une période d'observation de plusieurs mois qui va s'accompagner d'une diminution progessive des collyres instillés dans l'oeil opéré. Certains sports seront interdits définitivement à cause du risque élevé de traumatisme (boxe, karaté par exemple). Petit à petit les contrôles s'espaceront et le patient ne sera revu qu'une fois par an si tout va bien.
Si une opération sur le deuxième oeil est prévu (comme pour le kératocône par exemple), le patient déjà inscrit sur la liste des greffes devra attendre quelques mois pour être greffé.
Parfois des complications surviennent, peu graves comme une hypertonie transitoire, ou plus graves comme un rejet de la greffe de cornée.

Le rejet de greffe de cornée

C'est la principale complication de la greffe de cornée. Il s'agit d'une réaction immunitaire de l'hôte qui va essayer de combattre le greffon qu'on vient de placer, en mobilisant ses lymphocytes T. Ces cellules vont s'attaquer aux cellules du donneur, grâce à des substances (cytokines: interféron gamma et interleukine 2). On assiste alors à une destruction des cellules endothéliales de la cornée, ce qui va entraîner un oedème et une opacification du greffon. Ce phénomène d'oedème apparaît dès qu'il y a moins de 500 cellules/mm2.
La fréquence des rejets dépend du niveau de néovascularisation de la cornée réceptrice. Si ce niveau est nul on a moins de 10% de rejet, mais si le niveau est important on a plus de 50% de rejets.

Les signes d'un rejet de la greffe

Le patient doit les connaître et consulter son ophtalmologiste en urgence.
C'est principalement:
 une douleur
 une rougeur de l'oeil
 une gêne à la lumière (photophobie)
 un larmoiment
 une baisse de vision

L'ophtalmologiste qui va examiner ce patient sera à la recherche de signes particuliers pouvant évoquer un rejet de greffe. Il s'attachera à mettre en évidence quatre type de rejets qui sont :
 le rejet endothélial, survient entre dix jours et plusieurs mois après la chirurgie. On constate une réaction inflammatoire sévère de la chambre antérieure qui peut être localisée (ligne de Khodadoust) ou généralisée (forme diffuse). La ligne de Khodadoust correspond à des précipités rétro-cornéens qui séparent une zone transparente claire d'une zone périphérique oedémateuse.
 le rejet stromal se voit quand on assiste à une opacification périphérique stromale avec appel de néovaisseaux limbiques
 le rejet sous-épithélial fait évoquer une kératoconjonctivite à adénovirus avec des nodules sous-épithéliaux
 le rejet épithélial correspond à une ligne superficielle fluo+ centripète, le greffon restant clair.

Le traitement

Il consistera en une corticothérapie locale à forte doses (une instillation de collyre toutes les heures) et s'accompagnera parfois d'un traitement par voie générale. Cette corticothérapie importante sera faite avec précautions à cause de tous les effets secondaires induits.
L'ablation des points de cornée
Au fil des mois on serra amené à enlever les points désserrés source d'inflammation et d'irritation. On enlèvera aussi les points trop serrés qui entraînent un astigmatisme gênant la vision. L'ablation des points est délicate et sera guidée par la topographie cornéenne qui donnera une bonne idée de la surface oculaire. Si l'astigmatisme est léger on s'abstiendra de toucher les points.
KC: Non / OG=9/10 OD=0,05/10 Corrigés--- Bonne MAVAC !... =^.^=
Avatar de l’utilisateur
V2F
Site Admin
Site Admin
 
Messages: 7476
Inscription: Lun Juil 28, 2003 8:17 pm
Localisation: Paris

Retourner vers La chirurgie, la greffe de cornées, les soins post-opératoires...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités